Comprendre le fonctionnement du chatbot Bard de Google

Les chatbots se sont développés de plus en plus ces derniers temps, offrant des possibilités d’interactions automatisées et de soutien aux utilisateurs. Dans cette lignée, la mise en place du chatbot Bard par Google a été faite dans le but d’apporter le soutien nécessaire aux différents écrivains ou auteurs souhaitant optimiser leurs compétences en matière d’écriture. Mais pour mieux comprendre ce chatbot Bard, nous allons découvrir un peu plus son fonctionnement. 

Google Bard : qu’est-ce que c’est et comment il fonctionne ?

Google Bard est un chatbot développé par Google, conçu pour générer des réponses aux questions et instructions des utilisateurs, tout comme ChatGPT d’OpenAI. Son rôle principal est de fournir des réponses pertinentes aux commandes qui lui sont donnés. Bard utilise des algorithmes et des techniques issus du domaine de la recherche en intelligence artificielle.

A découvrir également : Les tendances émergentes dans le domaine de la communication digitale : Que faut-il savoir ?

Il se spécialise dans la génération de contenu textuel, contrairement à d’autres outils qui sont spécifiquement conçus pour produire de la musique ou des images. Dans cette optique, il s’appuie alors sur le modèle de langage LaMDA et tire parti de sa connectivité à Internet pour accéder aux informations les plus récentes et fournir des réponses actualisées aux requêtes des utilisateurs. Vous pouvez lire la suite ici

Actuellement, le chatbot est encore en phase de développement et d’affinage, afin de garantir son bon fonctionnement. Il est primordial de s’assurer que Bard évite les erreurs et les réponses absurdes, car cela peut être préjudiciable à l’expérience utilisateur.

Lire également : Utiliser l'intelligence artificielle pour se prémunir contre les cyberattaques : quelles stratégies ?

Quand est-ce que Bard a été officialisé ?

Google a rendu officielle l’existence de Bard lors de la semaine du 6 février et dans le cadre de cette annonce, le géant de la recherche a organisé une conférence sur l’intelligence artificielle le 8 février à Paris.

La presse avait déjà éventé l’existence de Bard quelques jours auparavant. En effet, dès la fin janvier, certains médias avaient pu observer le fonctionnement du chatbot. Son nom final était déjà en grande partie défini, avec la mention « Apprentice Bard » et des différences avec ChatGPT avaient été relevées, notamment en ce qui concerne la fraîcheur des informations fournies.

La démonstration cauchemardesque du fonctionnement de Bard

Le 6 février, une démonstration de Bard a présenté une erreur factuelle, qui aurait pu être évitée si elle avait été vérifiée en amont. De plus, lors de la conférence du 8 février, Google a accordé très peu d’importance à Bard, mettant l’accent sur d’autres sujets.

Ces événements ont laissé une impression d’inachevé chez de nombreux observateurs, car la société de Mountain View semblait manquer d’enthousiasme pour Bard. En contraste, les annonces de Microsoft avec ChatGPT étaient beaucoup plus spectaculaires. 

Trois facteurs ont entraîné une chute de la valeur des actions de Google en bourse, effaçant 100 milliards de dollars :

  • Erreur de Bard
  • Conférence peu centrée sur Bard
  • Concurrent dynamique

 

 

 

Copyright 2024. Tous Droits Réservés